- Kenneth Arnold, Idaho, USA 1947

- Kenneth Arnold, Idaho, USA 1947

Nous sommes en décembre 46, état de Washington dans le nord-ouest des États-Unis. Un C-46 de la Marine américaine s’est écrasé sur le stratovolcan du Mont Rainier (dans le glacier Tahoma). 32 personnes perdront la vie dans ce crash. L'hiver est rude, les missions de secours se succèdent. Mais les rangers ont rapporté avoir entendu le rugissement des avalanches sur le glacier. N’importe qu’elle épave aurait pu être enterrée pour toujours! L'avion reste introuvable, les recherches sont abandonnées.
Le temps passe, nous sommes à présent en Juin 47, l’avion est toujours porté disparu. Le 24 juin il fait beau, Kenneth Arnold, un pilote privé résidant à Boise en Idaho, a prévu de se rendre vers Yakima, dans l’état de Washington. Il décolle donc à bord de son CallAir A-2 de 125ch, le vol est censé durer 4heures. Il décide de survoler le glacier, pour aider à retrouver la carcasse du C-46 disparu l'année d'avant. Une lumière au loin l’aveugle. Kenneth cru d’abord que le soleil reflétait sur un autre avion. Mais très vite surgit une nouvelle lumière sur la gauche. Puis une troisième, une quatrième… Bientôt ce sera 9 engins, tous plats sauf un qui semble avoir une forme « de croissant ». Chaque engin se déplace à des vitesses folles.
Le CallAir de Kenneth, pourtant flambant neuf, vole maximum à 180km/h, et décroche à 65. Les lumières se déplacent presque 15 fois plus vite, elles volent en formation. Kenneth est passionné d’aviation, mais il n’a jamais vu de tels engins volants.
Kenneth pourra les observer pendant presque une heure. Mais vu le niveau de carburant, il décide finalement de se poser comme prévu, sur l’aérodrome de Yakima.
Une fois posé, il raconta à ses amis pilotes l’histoire incroyable qu’il venait de vivre. Tous furent stupéfaits. Le seul engin volant de l’époque atteignant plus de 1500km/h est la fusée V2.
Il avait prévu de passer la nuit à Pendleton, qui se trouve à mi-chemin entre Yakima et Boise. Dans l’incompréhension, il décida donc de prendre le chemin du retour.
Une fois dans la chambre d’hôtel, il décide de joindre la permanence du FBI, mais personne ne répond.
La nuit du 24 juin 47, Kenneth ne dormit pas beaucoup. Le lendemain il ira frapper à la porte du quotidien local.Le journaliste inquiet de devoir produire un papier quotidiennement dans une ville comme Pendleton écouta avec passion le récit de Kenneth. Il s'inspira des descriptions du pilote, pour écrire l’article de sa vie. Kenneth lui raconta ce qu’il avait vu la veille. Il parla des lumières, des « engins en forme de croissant qui volaient comme le ferait une soucoupe qu’on ferait ricocher sur l’eau ».
Le terme de soucoupe volante naitra d’une mésentente entre Kenneth et les journalistes. L’article fut repris par la presse nationale.
Kenneth restera 3 jours à Pendleton assailli sous les demandes d’interview, puis, épuisé rentra chez lui.

Kenneth Arnold
Kenneth Arnold

Le CallAir est largement inspiré du Kinner Sportster, la version A est un bi-triplace de sport et de tourisme dessiné par Ivan Call. Il se présentait comme un monoplan à aile basse contreventée et train classique fixe, avec cabine fermée. Cet appareil prit l’air en 1940, mais resta prototype en raison de la guerre. La certification (ATC 758) ne sera obtenue qu’en 1944. Vitesse de croisière 157 km/h.

Kenneth Arnold

Vidéo en anglais mettant en image le cas Kenneth Arnold:
video


Retour